18 Mai, 2021

Portrait de Co Naissant : Hugo Duvillard

Hugo Duvillard a terminé le Parcours Orientation en mars 2021. L’effet-miroir du groupe lui a permis de retrouver confiance en son parcours, et d’accepter la part d’ombre et de lumière de celui-ci.

🎤 Qu’est-ce qui te fait lever le matin ? 

Le bonheur d’être en vie pour commencer !
Ensuite, construire des relations profondes et qui font du bien, avec moi, avec ma belle, avec mes amis, ma famille, mon réseau pro.
Et puis progresser dans tous les domaines qui me passionnent, que ce soit l’écriture, la création, le sport, la compréhension de notre monde.

🎤 Quel a été le déclencheur pour rejoindre le Parcours Orientation de Co Naissances ?

A l’été 2020, j’ai quitté l’entreprise La Cordée, au sein de laquelle j’avais vécu la majorité de ma vie professionnelle et un gros bout de ma vie tout court (8 ans, j’en ai 35).  Ce projet m’a façonné autant à titre pro que perso, j’y ai mis beaucoup de cœur et d’intensité.

A un moment, j’ai compris qu’il était temps que je quitte ce navire. Mais, une fois parti, quelle sensation de vide ! J’ai traversé une vraie crise identitaire, une période de transition qui a touché à tous les pans de ma vie, intime, amoureuse, familiale, au-delà du professionnel pur.

J’ai senti que j’avais besoin de temps et d’accompagnement pour me retrouver et imaginer la suite, en plongeant plus loin qu’un simple « bilan de compétences »

🎤 Qu’est-ce que le parcours t’a apporté ?

Le parcours Orientation m’a fait faire la paix avec mon passé. Avec des blessures intimes que je sous-estimais mais qui m’étouffaient : en particulier un complexe latent de n’avoir pas fait les bons choix scolaires ou professionnels, de m’être dispersé, d’avoir gâché mon potentiel d’enfant sur lequel étaient projetées beaucoup d’attentes. Concrètement, je n’ai pas fini mes études supérieures et j’ai navigué entre des domaines de travail très divers (musique, culture, sport, entrepreneuriat) sur des cycles assez courts. J’en ai longtemps eu honte.

L’effet miroir et tout le partage entre pairs que permet le fonctionnement en petite « promotion » (les 8 mêmes personnes tout au long du parcours) m’ont permis d’exploser cette perception : tous les parcours sont différents, chacun avec leur part d’ombre et de lumière.

Et puis, le parcours est fait de manière à plonger profond dans ses racines, ses valeurs, son essence. Ça m’a fait dézoomer vis-à-vis de mes expériences les plus récentes pour revoir ma vie et ma personnalité dans son plus grand ensemble. Ça fait beaucoup de bien et cela m’a permis de remobiliser une énergie, des talents que j’avais oubliés ou que je sous-estimais.

🎤 Et maintenant raconte-nous où tu en es et ce que tu fais !

J’ai décidé de travailler à mon compte pour le moment, c’est la première fois que je me mets sérieusement dans ce mode.

Je me (re)plonge à fond dans l’écriture. Je ne sais pas pour quel format final encore, peut-être un livre, un roman, un blog, un spectacle, un album de chansons. Je me préoccupe surtout d’écrire tous les jours et je laisse les fleurs pousser pour voir où cela m’amènera.

🎤 Si tu devais résumer le parcours en 3 mots ?

Miroir
Profondeur
Merci

🎤 Et pour mieux te connaître, terminons par un questionnaire de Proust à la sauce Co Naissances 😉

  • Si tu étais un quartier de Lyon : (La pissotière de la) Guillotière, en clin d’oeil à une de mes chansons
  • Si tu étais une valeur : le courage (ou l’amour)
  • Si tu étais une fragilité : la peur
  • Si tu étais un talent : la poésie

Vous êtes intéressé.e par le parcours Orientation ?

Pour connaître le contenu détaillé du Parcours et les modalités d’inscription :